CAUE 39

CAUE 39
Partagez ce site Portail documentaire
Recherche :
EXEMPLES DE MISSIONS

Les missions de conseil CAUE peuvent porter sur :

 

  • La pré-programmation architecturale et urbaine
  • L’aide au choix d’un site d’implantation
  • Le conseil à l’instruction d’un projet ou d’une étude
  • L’organisation du recours à la maîtrise d’oeuvre
  • La participation aux jurys de concours et commissions techniques

 

Plaquette de communication 2014

 

 

Télécharger


ARCHITECTURE

 

 

  • Communauté de Communes Sud Revermont

Etude d'implantation d'une gendarmerie

La communauté de communes avait la charge de construire une gendarmerie à Beaufort dans un secteur résidentiel. Le CAUE a accompagné la collectivité pour compléter le cahier des charges type en fonction de ses exigences environnementales (haute performance énergétique, bonne gestion du foncier et réversibilité de l'équipement…) et des enjeux particuliers du site. Suite à une sélection en procédure adaptée en 2 temps (dossiers et entretien), la mission de maîtrise d'œuvre a été confiée à l'équipe d’architectes Beuret et Ratel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Champrougier

Mairie - Logement

La petite commune de Champrougier (98 habitants) a pris la décision de restructurer sa Mairie qui fonctionne aujourd’hui au sein de la traditionnelle pièce unique chauffée par un poêle à bois.

Le CAUE, après avoir envisagé différentes hypothèses de réaménagement, a permis au Conseil Municipal d’établir son choix de manière argumentée. La suite de la mission d’accompagnement a consisté à rédiger la trame programmatique et à définir l’enveloppe budgétaire à réserver à l’opération, en concordance avec les moyens de la commune.

Le CAUE a, pour conclure, accompagné la collectivité dans la procédure de sélection de l’équipe de maîtrise d’œuvre, qui a retenu Thierry Barreau, Architecte à Dole, pour concrétiser les réflexions préalables.

 

 

 

 

 

 

 

  • Jouhe

Mairie - Commerce - Services - Logements

La Mairie de Jouhe est encore traditionnellement installée à l’étage de l’école du village. Elle se propose d’effectuer des travaux dans le but de rendre ses locaux accessibles aux personnes handicapées, tout en réinvestissant une parcelle mitoyenne comportant des bâtiments dégradés, dans le but d’y installer un commerce, une salle communale ainsi que des logements locatifs. Parmi les nombreuses questions qui se posent, celle de la réhabilitation ou de la démolition / reconstruction est centrale.

En partenariat avec l’Architecte-conseil de la DDT, le CAUE a exploré différentes pistes d’aménagement permettant au Conseil Municipal de statuer sur l’option à retenir. Dans un second temps, le CAUE accompagnera la commune dans la rédaction des éléments de programmation et dans la définition de l’enveloppe budgétaire à réserver à l’opération afin de préparer l’arrivée de l’équipe de maîtrise d’œuvre qui concrétisera le projet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Retour en haut de page

URBANISME

 

 

  • Onoz

Réflexion sur les secteurs urbanisables

Dans le cadre d'un développement raisonné du village et afin d'offrir des alternatives, la commune a demandé au CAUE une réflexion pour déterminer les zones à privilégier, les capacités de construction et leur forme, en respectant les spécificités d'Onoz, la topographie, l'ensoleillement et la qualité du cadre de vie du village.

 

 

Note de synthèse





  • Conliège

Réflexions sur l'aménagement des secteurs En Leschaux et Les Courtillettes

Dans le cadre d’un projet de révision du POS en PLU, la commune a souhaité être accompagnée pour une réflexion sur deux vastes secteurs ouverts à l’urbanisation, et la création future d’un écoquartier.  La prise en compte du Développement Durable au travers de l'urbanisme et de l'architecture, notion qui vient enrichir et souvent corroborer les "simples" principes de qualité du cadre de vie, a été affirmée dès le départ par le conseil municipal.

 

 

 

 

 

 

 


  • Saint-Baraing

Réflexion sur les secteurs urbanisables

La commune de Saint-Baraing subit une très forte pression foncière du fait de sa proximité avec Dole et Chaussin et de l’instauration d’un PPRI dans les communes voisines de la vallée du Doubs. Consciente des limites de la gestion des demandes de Certificats d’Urbanisme au coup par coup, elle a sollicité le CAUE qui, en étroite collaboration avec la Chambre Départementale d’Agriculture du Jura, a accompagné l’équipe municipale dans une réflexion visant à définir les secteurs potentiellement urbanisables du village.

En amont d’une éventuelle Carte Communale ou de l’intégration de leur territoire au SCOT du Pays Dolois, cette démarche de sensibilisation des membres du Conseil s’est basée sur des principes d’économie de consommation du foncier agricole, de respect de la zone Natura 2000 toute proche, ainsi que sur une densification des futures constructions qui permette de retrouver la typologie bâtie traditionnelle tout en limitant l’étalement urbain et le mitage des paysages.

 

 

 

 


 

  • Mesnay

Principes d'aménagement des secteurs urbanisables

La commune a demandé au CAUE de l'accompagner dans une réflexion portant sur l'aménagement d'un vaste terrain en cœur de village, à l'articulation entre centre ancien et extensions urbaines récentes. Une analyse du fonctionnement global de la commune a montré que ce site pouvait devenir le nouveau centre, intégrant le déplacement de la mairie, l'implantation de commerces de proximité, la construction de logements de typologies variées (de l'individuel groupé au petit collectif), structurant des espaces publics aussi bien minéraux (place du village) que végétaux (prairie, vergers…).

 

 

 

 


Retour en haut de page

AMENAGEMENT ET PAYSAGE

 

 

 


  • Cressia

Cœur de village – Espaces publics et densification du centre

La place centrale de Cressia est actuellement un vaste espace de circulation et de stationnement. Après avoir rénové le bâtiment de la mairie, la commune envisage d’aménager cet espace central, bordé des bâtiments publics (église et mairie) et de nombreux éléments de patrimoine (fontaine-lavoir, bascule).

Espaces publics

Les objectifs sont à la fois d’offrir des espaces de jeux et de repos, d’assurer un nombre suffisant de stationnements destinés aux bâtiments publics, aux riverains et aux clients du bar-restaurant, tout en améliorant l’accès au bus et en mettant en valeur les bâtiments publics.

Secteur à bâtir

En même temps, la réflexion s’est portée sur l’urbanisation possible d’un secteur dans le respect du caractère de ce village de Petite Montagne. La position de cette parcelle est stratégique, actuellement enclavée entre la mairie et une bande de maisons. La proposition constitue en une série de bâtiments mitoyens alignés de part et d’autre d’une rue centrale reliée au village. L’aménagement paysager de la lisière sud constitue une limite à l’urbanisation en contact avec la campagne.

 

 

  • Biarne

Coeur de village

Soumise à une circulation régulière liée plus particulièrement aux trajets domicile- travail, la commune a souhaité prendre le temps d’un accompagnement pour une réflexion sur la sécurisation de plusieurs carrefours, l’amélioration d’espaces publics et l’accessibilité de la mairie aux personnes à mobilité réduite.


 

 

 

  • Communauté de communes Bresse Revermont

Espaces publics - Maison des étangs

La Communauté de Communes gère le site de la Maison des Etangs, équipement d’accueil de groupes implanté dans l’ancienne gare de Sergenaux Les-Deux-Fays.

 

Consciente que le potentiel de développement touristique de ce site en plein cœur de la région des étangs passe par un aménagement paysager de qualité de ses abords, la collectivité requiert les services du CAUE pour l’aider à imaginer le devenir du lieu, dans le respect de son identité particulière entre passé ferroviaire et milieux humides remarquables.

 

Différentes hypothèses d’aménagement permettent à la Commission Tourisme de débattre et de retenir la variante qui sera alors déclinée en Cahier des Charges à visée programmatique et estimée financièrement dans le but de coordonner les éléments de programme avec le budget de la collectivité, en partie abondé par le programme européen Leader du Pays Lédonien et l’EDAT signé avec le Conseil Général.

 

Le CAUE a accompagné les élus lors de la procédure de sélection de l’équipe de maîtrise d’œuvre. Le Paysagiste-concepteur Clément Vouilloux de l’agence de paysage Quinconce (Saône-et-Loire) a été retenu pour mener le projet à son terme.

 


 

 

 


Retour en haut de page

ETUDE GLOBALE

 

 

 


  • Arsure-Arsurette

Diagnostic global

La commune a souhaité un diagnostic global du village qui a permis de dégager trois enjeux importants.

 

- L’aménagement des espaces publics et d’une promenade au-dessus de la zone humide centrale, à proximité de l’école qui soit aussi un plateau d’évolution et un support pédagogique.

 

- La recherche et l’aménagement de places à bois individuelles et pour stocker les grumes.

 

- La localisation et les conditions d’occupation de secteurs à bâtir, en dehors des zones humides et en respectant les contraintes réglementaires.

Ce diagnostic a permis à la commune de définir la priorité à accorder à différentes

actions, notamment les places à bois et les espaces publics.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



  • Essia

Diagnostic global

La commune d’Essia a demandé au CAUE une réflexion globale à l’échelle de la commune autour de trois thématiques.

- les bâtiments communaux : l’ancienne mairie, l’ancienne école et une ancienne ferme qu’elle vient d’acquérir.

- Les espaces publics : la traversée du village et l’aménagement de la place de la mairie.

- La définition de secteurs à bâtir, à court, moyen et long terme, en respectant la morphologie du village et en intégrant les enjeux du Grenelle 2. Cette dernière partie a servi de base à une réunion de travail avec les services de l’état.

 

 


Retour en haut de page


Mentions légales
Plan d'accès
Plan du site
Contact
 RSS
 Facebook
 Scoop it!